Accueil du site > Actualités > Quelles décisions face à un peuplement parasité par le dendroctone de l’épicéa (...)

Quelles décisions face à un peuplement parasité par le dendroctone de l’épicéa ?

jeudi 27 décembre 2012, par Lisa

Aujourd’hui, son identification est relativement aisée par l’observation des amas de résine de couleur praline (mélange de résine et de sciure d’écorce) très caractéristiques. Le cycle de l’insecte est bien connu, l’adulte ailé pond ses œufs sous l’écorce (à différents niveaux de hauteur de l’arbre), les larves se développent en creusant des galeries sous corticales qui perturbent la circulation de la sève occasionnant généralement une mortalité rapide sur une durée souvent inférieure à 18 mois. Ce phénomène naturel est strictement normal, son ampleur, et donc les inquiétudes qu’il génère, sont liées à la quasi absence pour le moment du prédateur naturel du dendroctone (Rhyzophagus grandis) et à l’importance des surfaces plantées en épicéa de sitka en BRETAGNE, sensibles au parasite. Suivant la dynamique naturelle des populations, la surabondance du dendroctone sera suivie d’un développement progressif de son prédateur, le Rhyzophagus grandis, qui permettra une régulation naturelle des populations avec une succession de phénomènes de recrudescence puis de stabilité. Pour cette raison, le parasitisme par le dendroctone ne remet aucunement en cause la sylviculture de cette essence en BRETAGNE, ile doit toutefois inciter le producteur à adapter ses techniques sylvicoles, pour limiter l’impact des attaques futures.

Moyens de lutte - Enjeux sylvicoles et économiques Il n’existe aucun moyen de lutte curatif à l’échelle de peuplements forestiers, seules des méthodes de lutte biologique peuvent être recommandées, au-delà d’une adaptation des techniques sylvicoles.

- Les moyens de lutte biologiques consistent en l’introduction artificielle au sein de peuplements forestiers parasités, ou à la marge des zones géographiques de propagation du dendroctone, du prédateur naturel du dendroctone de l’épicéa, le Rhyzophagus grandis. Cette technique est généralement mise en œuvre de manière collective par l’intermédiaire du Département Santé Forêts, malheureusement la production de Rhyzophagus grandis est aléatoire, les quantités d’insectes relâchés sont donc notablement inférieures aux besoins et aux enjeux réels.

- Un autre moyen de lutte concerne une adaptation des techniques sylvicoles à court terme, et une diversification des essences en reboisement à moyen long terme. Cette adaptation tient compte de plusieurs facteurs parmi lesquels l’importance du niveau de parasitisme, l’importance des surfaces forestières en jeu et donc l’enjeu économique. L’âge et/ou le stade de développement atteint par les peuplements parasités, la sensibilité du propriétaire et son analyse du risque sylvicole et économique encouru, sont aussi des facteurs essentiels. Il existe donc une multitude de cas de figure conditionnant un éventail de possibilités sylvicoles important. Nous vous proposons, pour guider l’analyse de vos peuplements forestiers, d’utiliser le tableau ci-après qui, en fonction de la nature de votre propriété, de l’état constaté du parasitisme, vous propose des orientations de gestion. Deux tableaux sont proposés en fonction de la surface en nature de futaie résineuse d’épicéa que vous possédez :

- Tableau 1 pour une surface supérieure à 5 ha,

PDF - 96.4 ko

- Tableau 2 pour une surface inférieure à 5 ha.

PDF - 85.5 ko

Bien entendu, les actions de gestion que nous proposons sont discutables, elles dépendant aussi et bien sûr de la faisabilité technico-économique de l’opération et assurément de la sensibilité des producteurs vis-à-vis du risque encouru. Dans bien des cas, une analyse plus poussée, une discussion complémentaire sera nécessaire. Nous restons bien sûr à votre disposition pour recueillir vos observations et pour améliorer ces tableaux, pour vous aider dans vos choix sylvicoles.

Laurent LE MERCIER Expert forestier et Christophe LUCO Technicien forestier

P.-S.

Pour plus de renseignements à ce sujet, n’hésitez pas à nous contacter directement.


Plan du site | mentions legales | Espace privé