Accueil du site > Actualités > Association des Parcs et Jardins de BRETAGNE

Un état des lieux général est tout d’abord établi, qui analyse : 1 - Les conditions d’environnement, sol - microclimat - expositions - patrimoine bâti … 2 - Toutes les contraintes à la gestion du Site, réglementation, pression anthropique, éléments « négatifs » du paysage … 3 - Les principes d’aménagement qui régissent l’organisation des espaces (histoire culturale, histoire culturelle …). -** Les composantes arborées du Parc sont ensuite étudiées, permettant de regrouper, de classer en unités de végétation les arbres ou ensembles d’arbres en fonction de critères :
- d’organisation spatiale,
- d’importance paysagère,
- de composition spécifique,
- d’intérêt patrimonial,
- d’état sanitaire … C’est ici qu’intervient un diagnostic phytosanitaire qui permet d’évaluer l’espérance de vie de chacune des composantes arborées donc d’extrapoler l’évolution à moyen long terme du Parc dans sa structure et dans ses caractéristiques paysagères (évaluation du stade physiologique selon méthode de Mr P. RAIMBAULT). A l’appui de cette première analyse est établie une cartographie précise permettant aux différents acteurs de la gestion de se repérer, et d’utiliser un « discours commun ».

Un échange intervient alors avec le propriétaire ou le gestionnaire du Site permettant d’identifier les objectifs d’aménagement qui ne sont pas nécessairement ceux ayant prévalu depuis l’origine ou au moins de depuis plusieurs décennies. Tenant compte de ces objectifs, de l’analyse de l’état des lieux et des composantes arborées, un programme de gestion est proposé. Il peut être complété le cas échéant par une annexe budgétaire.

Au final, l’objectif n’est pas réellement d’organiser la gestion au sens où peut l’entendre généralement un propriétaire forestier lorsqu’il établit un Plan Simple de Gestion pour sa Forêt, mais plutôt d’organiser dans le temps selon un phasage rationnel, la succession des différentes étapes de l’évolution du Parc, et de l’accompagner. Afin de rationnaliser toutes les dépenses d’entretien ou d’investissement, il est essentiel que le phasage des différentes interventions soit respecté sans aucune nécessité de se tenir une chronologie ou à des dates d’exécution précises qui sont décidées à mesure des souhaits ou des possibilités du propriétaire. Cet outil de gestion permet donc d’anticiper sur l’évolution du Parc, en accompagnant de manière progressive les mutations paysagères, en optimisant toutes les dépenses de gestion.

On peut considérer sur l’expérience des propriétaires s’étant engagés dans cette mesure, que le coût d’établissement d’un tel outil est facilement amorti sur les économies d’entretien et d’investissement du patrimoine. A la suite de cette journée de formation, nous proposons gracieusement aux adhérents de l’APJB une visite conseil sur la gestion des Parcs.

Plus d’informations sur la méthode et les modalités de sa mise en œuvre en utilisant notre formulaire de contact.


Plan du site | mentions legales | Espace privé